Italie - Rome

Week-end à Rome

Italie - Rome - Week-end à Rome
Italie - Rome - Week-end à Rome
Italie - Rome - Week-end à Rome
Italie - Rome - Week-end à Rome
Italie - Rome - Week-end à Rome
Italie - Rome - Week-end à Rome
Durée 2 à 4 nuits
Formule logement seul
Départs Bordeaux, Bruxelles, Genève, Lyon, Marseille, Nantes, Nice, Paris, Toulouse
Dates & tarifs
lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi dimanche
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Infos destinations

Parfaite destination de week-end, Rome, capitale de l’Italie, peut se visiter à pied si vous aimez beaucoup marcher. Du Vatican au Colisée, vous découvrirez monuments et vestiges mais aussi une délicieuse gastronomie.

Faire une virée à Rome

Rome reste l’une des destinations pour un week-end. La meilleure période pour visiter la capitale italienne est de fin avril à début septembre. Attention au mois d’août cependant, car il peut y faire très chaud. Heureusement, de très nombreuses fontaines sont installées un peu partout dans la ville et l’eau est potable.

On ne présente plus le Colisée (Colosseo), le plus grand cirque qu’aient pu construire les Romains, et le Forum (Foro Romano), juste à côté, zone de vestiges de la Rome antique à voir absolument aussi. Les rues pavées et les quelques colonnes restantes projettent le visiteur dans l’animation qu’il y avait jadis. En plus du Forum, vous pouvez également visiter la colline du Palatin qui accueillait les palais de Rome. Observez bien les arcs de triomphe et leurs bas-reliefs, notamment celui de Constantin juste à côté du Colisée. Bien que plusieurs proviennent de récupération de monuments dédiés à Marc Aurèle, plus de 100 ans avant, les sculptures remarquablement conservées vous projetteront dans les victoires des armées romaines.
Le Capitole, à l’extrémité nord-ouest du Forum, face à la Piazza Venezia, carrefour central de Rome, abrite plusieurs palais comme le Palazzo dei Conservatori, le Palazzo Nuovo ou le Palazzo Senatorio. Les sculptures et les bustes, d’une très grande finesse, dessinent avec précision les grandes dames et les anciens empereurs de Rome. Un passage en sous-sol vous donnera accès aux ruines des anciens palais proposant une vue imprenable sur le Forum.
Votre visite de la cité éternelle vous mènera ensuite au cœur de Rome. À l’ouest du Capitole, baladez-vous sur le Campo di Fiori. Vous y trouverez un petit marché riche en couleurs. Un peu plus au nord à 300 mètres, la Piazza Navona, tout en longueur, permet de faire une pause en terrasse ou au bord d’une de ses fontaines baroques. À l’est, le Panthéon, bâtiment romain dédié aux dieux et reconverti en église, permet de se mettre au frais tout en contemplant l’architecture. L’entrée est libre mais il faut garder le silence. La lumière traverse une ouverture au centre de la coupole, où passe aussi la pluie selon la météo. Ensuite, prenez la direction de l’est, traversez la Via del Corso et là, vous arriverez à la fontaine de Trevi. N’oubliez pas de faire un vœu avant de jeter votre pièce. Enfin, 500 mètres plus au nord, découvrez la Piazza di Spagna, très animée, qui est un point de rendez-vous des Romains.
Rendez-vous ensuite au Vatican et à la basilique Saint-Pierre. Vous n’êtes plus en Italie, vous êtes au Vatican. Mais pas besoin de passeport pour y entrer. Pénétrer dans la basilique Saint-Pierre de Rome, gigantesque et majestueuse, est assez incroyable. L’entrée est libre mais les épaules et les genoux doivent être couverts. Les musées du Vatican se visitent ensemble. Vous y découvrirez des œuvres de l’Antiquité pour terminer sur la fameuse chapelle Sixtine et son plafond peint par Michel-Ange. Le passage dans les couloirs du palais du Vatican vous invite à lever les yeux vers le ciel pour découvrir sur les plafonds des peintures plus majestueuses les unes que les autres.

Une Rome plus insolite

Pour sortir un peu des sentiers battus, vous pouvez faire de nombreuses choses à Rome.
Allez voir les catacombes de Domitilla. Situées un peu loin du centre, vous devrez utiliser bus ou taxi pour vous y rendre. Ce site a la particularité de commencer la visite par une basilique enterrée d’où partent les galeries des catacombes qui serpentent sous terre.

Continuez votre visite par l’église Santo Stefano Rotondo qui présente sur ses fresques différentes tortures de martyrs, à commencer par celle du Christ. L’église est à 700 mètres au sud du Colisée sur la Via Claudia. Le monastère des Capucins Santa Maria di Concezione vous propose de découvrir des cryptes avec les ossements des moines utilisés depuis plusieurs siècles pour décorer murs et plafonds. Âmes sensibles s’abstenir.

Autre monument de Rome, la gastronomie

Propre à l’Italie, la gastronomie est remarquable. Les glaces (« gelati ») notamment sont inimitables. À la Gelateria del Teatro, au 66 Via dei Coronari, vous pourrez voir comment l’artisan fabrique ses glaces. L’accès se situe au fond de la petite impasse sur le côté, à proximité des marches.

Laissez-vous aussi tenter par les plats et desserts italiens comme les pizzas ou les pâtes. Pour déjeuner ou dîner, éloignez-vous du centre-ville. Le quartier typique du Trastevere, plus calme et reposant, propose des restaurants abordables et de très bonnes trattorias de cuisine traditionnelle. Faites un détour sur la Piazza Margana à 100 mètres à l’est du Capitole. De petits restaurants s’y cachent à l'abri de la circulation et de la foule. Vous y dégusterez les meilleures pâtes et pizzas de la ville.

Visiter les alentours de Rome

La ville de Naples est une ville au charme italien inimitable. Si vous avez le temps, allez la découvrir. À deux heures de route, vous trouverez une ville de charme et de contrastes. Très attachés à leur culture et à leur terre, les Napolitains n’en demeurent pas moins très ouverts d’esprit et accueillants. Laissez-vous subjuguer par la beauté du patrimoine historique de la ville et ses couleurs. Le tout bercé par le soleil et un art de vivre qui s’approche au plus près de la définition d’une certaine dolce vita. La première approche de Naples se passe dans ses rues colorées, avec ses accents chantants, entre ses églises aux fresques impressionnantes, ses marchés, son front de mer (le Lungomare), son port et ses terrasses de café où il fait bon déguster un cappuccino. Sachez par ailleurs que l’expresso, véritable institution italienne, se boit à Naples très serré (et déjà sucré) et au comptoir !
Lors de vos promenades dans la ville, vos pas vous mèneront forcément vers le centre antique avec le Duomo (la cathédrale), l’église Santa Chiara et le Spaccanapoli (l’un des quartiers les plus typiques avec ses rues étroites). La Piazza del Plebiscito est à voir avec tous les symboles de la ville, avant de vous diriger vers le très chic quartier de Chiaia.

Autre ville italienne à découvrir, là aussi à deux heures de route : Pérouse. Avec son université fondée en 1308, Pérouse accueille de nombreux étudiants venus du monde entier qui rythment la vie de la ville. Passé l’heure des cours, les petites ruelles de Perugia se remplissent peu à peu de jeunes gens venus faire la fête et se distraire autour d’artistes locaux, qui se produisent dans les cafés ou directement sur les places d’origine médiévale. Profitez de l’ambiance bon enfant et festive de la ville tout en dégustant des stuzzichini, spécialités locales servies à l’heure de l’apéritif. Picorez les nombreuses collations proposées autour d’un spritz et laissez-vous charmer et dépayser par la musique émanant directement des restaurants et bars. Du fait de sa riche histoire, la ville jouit encore aujourd’hui d’un patrimoine culturel et touristique impressionnant. Prenez simplement le temps de vous balader dans son centre-ville, ses ruelles médiévales aux pierres chargées d’histoire. Ses bâtiments, ornés de nombreuses arches, vous plongeront au cœur du XVIe siècle. Prenez enfin de la hauteur en vous rendant à la Piazza Michelotti qui surplombe la ville pour admirer toutes les splendeurs de Pérouse en un coup d’œil.

Comment aller à Rome

Plusieurs options s’offrent à vous pour rejoindre Rome. En train, la gare de Termini est en plein centre-ville de Rome. La ligne A et la ligne B, les deux (seules) lignes principales de métro, passent par cette gare. En avion, l’aéroport principal est Rome Fiumicino. Le Leonardo Express relie rapidement l’aéroport à la gare de Termini en 30 minutes.

En voiture, l’autoroute A1 relie Rome au nord de l’Italie. Attention cependant, les couleurs des routes sont inversées par rapport à la France. En Italie, les voies rapides sont signalées en bleu, et les autoroutes en vert. La circulation au centre historique de Rome est limitée. Des panneaux signalent les zones « Zone a traffico limitato ». Des systèmes de lecture de plaques d’immatriculation identifient les véhicules autorisés et adressent des amendes aux contrevenants. Soyez vigilant.

Sur place, vous pourrez vous déplacer grâce au réseau de transports publics même si à Rome, il n’est pas des plus étendus et des plus ponctuels. Néanmoins, il est plutôt confortable et économique. La ville peut aussi se visiter à pied, si vous aimez marcher. Vous pourrez aussi emprunter un taxi pour rejoindre un lieu plus éloigné.

Choisir son hôtel à Rome

Choisissez votre hôtel en fonction de ce que vous souhaitez faire à Rome. Le centre historique de Rome a la cote, notamment près du Capitole ou de la Piazza di Spagna ou Navona.
Si vous préférez un hôtel plus éloigné, pour la tranquillité et un tarif plus abordable, privilégiez la proximité d’une station de métro. Cela vous permettra de vous déplacer avec facilité. Et pour les budgets légers, pensez aussi aux B&B.

Organisateur technique : Mister Fly Hôtel

Inclus / non inclus

Ce prix comprend

- Les vols
- L'hébergement

Ce prix ne comprend pas

- Les transferts
- Les repas et petits déjeuners
- Les activités et dépenses personnelles
- Les assurances facultatives

Formalités

Assurance