Espagne - Andalousie

Week-end sur la Costa del Sol à Malaga

Espagne - Andalousie - Week-end sur la Costa del Sol à Malaga
Espagne - Andalousie - Week-end sur la Costa del Sol à Malaga
Espagne - Andalousie - Week-end sur la Costa del Sol à Malaga
Espagne - Andalousie - Week-end sur la Costa del Sol à Malaga
Espagne - Andalousie - Week-end sur la Costa del Sol à Malaga
Espagne - Andalousie - Week-end sur la Costa del Sol à Malaga
Durée 2 à 3 nuits
Formule logement seul
Départs Bordeaux, Bruxelles, Genève, Lyon, Marseille, Nantes, Nice, Paris, Toulouse
Dates & tarifs
lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi dimanche
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Infos destinations

Il fait bon vivre à Malaga, ville de la Costa del Sol largement ensoleillée et qui bénéficie des plages et de la mer. Moins touristique que certaines autres villes andalouses, elle reste néanmoins une destination à découvrir pour son patrimoine et sa douceur de vivre.

Séjour à Malaga, ville d’art moderne et contemporain

Pablo Picasso est né à Malaga le 25 octobre 1881. La ville andalouse rend hommage au maître de la peinture espagnole moderne avec son musée situé dans le palais Buenavista, d’architecture Renaissance. Au fur et à mesure que vous déambulez dans les douze salles, vous admirez quelque 240 œuvres issues des collections du musée, données pour la plupart par les héritiers Christine et Bernard Ruiz-Picasso.
Depuis mars 2015 et jusqu’en 2020, Malaga se dote d’une nouveauté de taille dans son paysage muséal : une antenne du Centre Pompidou Paris. Environ 90 œuvres des XXe et XXIe siècles, sélectionnées parmi les collections du prestigieux centre d'art moderne et contemporain, sont présentées et alternent tous les cinq semestres. De plus, deux à trois fois par an, de grandes expositions temporaires tiennent le haut de l’affiche. Surnommé le « Cube », le Centre Pompidou de Malaga est en partie enterré avec un cube de verre multicolore émergeant du sol, œuvre de l’artiste français en vogue Daniel Buren.

Voyage à Malaga, depuis le balcon de son palais arabe fortifié

Côté architecture, l’Alcazaba (« palais fortifié » en français) et le château de Gibralfaro qui lui est accolé via un passage entre les murailles, sont les grands incontournables de Malaga. L’Alcazaba aurait été construite entre 1057 et 1063 à la demande de Badis, roi berbère de la taïfa de Grenade. En 1279, elle passe entre les mains du roi nasride Muhammad II Ben al-Ahmar qui la rénove. Pour une modique somme, vous pouvez vous promener librement entre les murailles à flanc de colline du mont Gibralfaro, où domine le château-fort arabe. Près du théâtre romain et face au bâtiment des douanes, en un seul coup d’œil, vous appréciez une vision globale des cultures romaine, arabe et Renaissance. Les jardins sont admirables : entre ombre et lumière se succèdent flore et étangs. Construction musulmane d’importance majeure en Espagne, l’Alcazaba conjugue sa beauté de palais arabe typiquement andalou aux cours rectangulaires, travées, mâchicoulis, meurtrières et remparts crénelés. Depuis ses balcons, le panorama sur la ville est superbe, avec en toile de fond, la mer Méditerranée. Pour en savoir plus sur l’Alcazaba, rendez-vous au palais Nasride qui vous réserve une exposition archéologique permanente, présentant notamment les céramiques qui y ont été retrouvées.

Week-end à Malaga : la douceur de vivre

Il fait bon vivre à Malaga, ville de la Costa del Sol largement ensoleillée et qui bénéficie des plages et de la mer. Sa position stratégique en fait un point de chute idéal pour des excursions en journée vers les fameuses villes andalouses telles que Grenade, Séville et Cordoue. Moins célèbre mais également incontournable, la ville de Ronda à 1h30 de Malaga, vaut le détour avec son pont vertigineux donnant sur la vallée. Le centre historique de Malaga vous attire comme un aimant pour des flâneries sans fin au détour de la cathédrale « La Manquita », des terrasses de restaurants et du charme des bars typiques andalous. Parmi eux, la bodega El Pimpi est un endroit de choix pour déguster le célèbre vin de Malaga. Ce bar de référence situé dans une ancienne maison du XVIIIe siècle vous met tout de suite dans l’ambiance avec ses tonneaux de vins signés de la main des plus grands artistes ayant fréquenté le lieu, ses affiches anciennes de corridas et de ferias, ses tonnelles fleuries et ses mosaïques carrelées typiques.

Week-end à Malaga : tester la gastronomie typique de la ville

Côte gastronomie, Malaga vous offrira des délices particulières à commencer par le boquerón victoriano, anchois pêchés dans la baie et frits. Ils sont passés dans la farine et frits dans de l’huile d’olive. Et pas besoin de décortiquer le boquerón, tout se mange dans ce mini poisson de quelques centimètres. Vous pourrez aussi goûter l’ajoblanco (soupe froide), les migas (plat à base de mie de pain), la porra antequerana (variante du gaspacho ressemblant beaucoup au salmorejo) ou encore la torta de aceite, gâteau sec au goût d’anis. Pour accompagner ces mets, le moscatel (vin doux) est l’une des boissons typiques et se déguste surtout à l’apéritif ou avec un dessert. A consommer avec modération.

Comment se rendre à Malaga

Malaga dispose de son propre aéroport international, l’aéroport de Malaga-Costa del Sol. Chaque jour, l’aéroport dessert 20 villes espagnoles et une centaine de villes européennes. Des vols directs sont également assurés depuis l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Amérique du Nord. Depuis l’aéroport, il vous suffit de prendre le bus pour rejoindre rapidement le sud de la ville situé à seulement 8 kilomètres.

Les trains à longue distance rejoignent Malaga depuis Madrid (de 2h35 à 4h), Barcelone (de 5h à 7h), Séville (moins de 2h) et de nombreuses autres grandes villes espagnoles. L’unique gare de Malaga est celle de María Zambrano. Les villes touristiques côtières les plus proches (Torremolinos, Benalmádena, Fuengirola...) sont facilement accessibles par le réseau de trains de banlieue (Cercanías). La ville balnéaire prisée de Marbella est quant à elle accessible en bus.
Bon à savoir : depuis le port de Malaga, un ferry vous permet de rejoindre en 7h l’enclave espagnole de Melilla au Maroc.

Choisir un hôtel dans la ville

Le centre historique de Malaga étant le plus agréable et animé, choisissez donc un hôtel dans cette zone attrayante pour profiter au maximum de vos journées et de vos nuits andalouses et pour visiter la ville à pied. Pour un séjour à moindre coût, des hôtels plus éloignés ou en périphérie feront parfaitement l’affaire tout comme les nombreux B&B qui existent.

Organisateur technique : Mister Fly Hôtel

Formalités

Assurance