Rome

Voyage à Rome : à la découverte d’un patrimoine culturel d’exception

Rome a tant d’histoires à vous conter ! Comme nulle autre ville au monde, elle regorge de témoignages précieusement conservés d’un passé vieux de plus de deux millénaires.

Temples, forums, amphithéâtres… A Rome, tout respire l’histoire. Mais la capitale italienne est également le siège du monde chrétien. Ses 400 églises sont de véritables chefs-d’œuvre architecturaux qui illustrent le rayonnement de la cité. Un voyage à Rome comblera aussi les amateurs d’art et de belles pierres.

Week-ends à Rome

Week end à Rome

Week end à Rome

2 à 3 nuits
logement seul
Destination : Italie Rome

à partir de 21 par personne

Séjour à Rome : sur les traces de son passé antique

Un voyage à Rome est une invitation à remonter le temps. Berceau de notre civilisation, « la Ville Eternelle » regorge de trésors historiques remontant à plus de 2 800 ans. Vous découvrirez dans l’ancienne capitale de l’Empire Romain d’inestimables vestiges de l’Antiquité qui feront revivre la Rome de Cicéron, César ou Auguste.

Lors de votre séjour à Rome avec E.Leclerc Voyages, ne manquez pas la visite du Colisée (Colosseo), l’un des symboles de la ville. Cet amphithéâtre, le plus grand de l'Empire Romain, pouvait accueillir jusqu’à 50 000 spectateurs qui venaient assister à des combats de gladiateurs. Son nom est issue du Colosse de Néron, statue située à l'origine à côté du Colisée. 
Edifice monumental, le Panthéon fera quant à lui ressurgir le souvenir de l’empereur Hadrien. L'entrée est libre. Ce lieu antique romain est aujourd'hui une église. Profitez de votre visite pour faire une pause et vous détendre à l'intérieur. L'orifice au sommet de la coupole fait entrée la lumière, tout comme la pluie.
Votre balade historique vous conduira également jusqu’au Capitole. Sur les rives de Tibre, cette forteresse était autrefois le cœur de la cité antique et un haut lieu de la vie politique.

Pendant votre séjour à Rome, faites une halte au Forum romain, la place publique où les citoyens se réunissaient pour marchander, prier ou traiter d’affaires politiques. A découvrir parmi ces vestiges : le temple de Saturne ou l’arc de Septime Sévère.

Week-end à Rome : les plus beaux monuments romains

Rome n’est pas qu’une capitale antique, c’est également un haut lieu de la chrétienté et une grande ville d’art. Lors de votre week-end à Rome, prenez le temps de flâner dans cette ville à l’architecture remarquable.

Etape incontournable de votre voyage à Rome, la fontaine de Trevi vous attend au détour d’une ruelle du quartier du Quirinal. La tradition veut que l’on jette une pièce dans son bassin en faisant le vœu de retourner un jour dans la capitale italienne.

Siège de la papauté, véritable Etat dans la ville, le Vatican concentre des trésors artistiques de premier plan. Pour les découvrir, rendez-vous dans la basilique Saint-Pierre ou au musée du Vatican qui abrite la légendaire Chapelle Sixtine et ses fresques dessinées par Michel-Ange.

Enfin, pour profiter de la douceur de vivre romaine, promenez-vous dans les jardins de la villa Borghèse. Vous bénéficierez d’un panorama unique sur la capitale italienne.

Week-end pas cher à Rome : une escapade gastronomique

Impossible de partir en séjour pas cher à Rome sans céder aux délices de sa gastronomie. Parmi les spécialités incontournables, vous savourerez certainement les penne all’arrabbiata (pâtes à la sauce tomate pimentée), les fiori di zucca (fleurs de courge farcies à la mozzarella et aux anchois), les gnocchi de pomme de terre ou encore l’abbacchio (agneau de lait cuit dans un bouillon).

Lors de votre voyage pas cher à Rome, goûtez également aux vins italiens. Les plus fameux sont les blancs des Castelli Romani et la Cannaiola di Marta, un vin rouge de dessert.

Sites Insolites à Rome

Si vous n'avez pas peur du macabre, vous pouvez visiter non loin de la fontaine de Trevi l'église des Capucins Sainte Marie de la Conception  (Santa Maria della Concezione dei Cappuccini). Cette église est tenue par des moines capucins dont l'usage était de conserver les reliques de leurs membres dans des cryptes à l'intérieur de l'église. Ces moines ont poussé leur ferveur jusqu'à utiliser les ossements de leur défunts pour décorer leurs cryptes. Ames sensibles s'abstenir.
L'entrée est payante pour visiter le musée et les cryptes. L'église est située sur la via Vittorio Veneto à 30 mètres de la Piazza Barberini. Metro A : Barberini.

Construite sur une ancienne caserne romaine, à 400 mètres du Colisée, l'église Santo Stephano Rotondo est dédiée aux martyrs chrétiens. Son architecture en cercle, constituée de colonnes récupérées sur d'autres édifices est assez originale ; mais ce sont ses fresques qui retiendront toute votre attention. En effet, toutes les peintures ornant les murs intérieurs de l'église représentent des scènes de torture de martyrs chrétiens en commençant par Jésus.
Entrée libre – fermée en août. Via di Santo Stephano Rotondo, à 30 mètres de la via Claudia, et à 400 mètres du Colisée. Metro B : Colosseo.

Contrairement à celles de Paris qui ont servi à vider les cimetières de la ville, les catacombes de Rome sont de véritables cimetières où les romains de l’antiquité se faisaient inhumer. Plusieurs sites peuvent être visités autour de Rome. Les plus remarquables sont les Catacombes Domitilla. La visite commence par une chapelle enterrée, dont les recoins sont parsemés de trous et d’accès à des dizaines de kilomètres de galerie. La visite se fait en petit groupe avec un guide (car on peut s’y perdre). On entre dans les galeries d’un côté de la chapelle, et on ressort de l’autre. Ces catacombes abritent non seulement des sépultures chrétiennes dont quelques martyrs, mais aussi quelques sépultures païennes. La visite est agréable l’été car il y fait frais.
L’entrée est payante mais pas très cher – il faut se renseigner au préalable sur les jours et horaires d’ouverture. Les catacombes se trouvent via delle Sette Chiese au 282 (à Rome). Il est plus simple d’y accéder avec votre véhicule ou en taxi car elles sont loins du centre de Rome, mais vous trouverez un arrêt de bus aux environs d’un rond-point à 300 mètres de l’entrée.

Se déplacer à Rome

Les transports en commun sont assez bien organisés à Rome. Il y a 2 lignes de métro (la A et la B, la ligne C est en construction), quelques trams et de nombreux bus. Vous pouvez utiliser différents types de tickets de transport, pour un trajet, valable 1h30 quelle que soit la distance ou le nombre de transports utilisés, pour la journée ou pour 3 jours. Selon votre itinéraire durant la journée, vous n'aurez pas forcément besoin de prendre les transports durant votre visite. Les sites touristiques sont pour la plupart proches les uns des autres en centre-ville. Attention, les tickets achetés dans les bus ne sont valables que pour le trajet du bus.

Adresses où se restaurer à Rome

Le centre de Rome est très touristique. Il est difficile de trouver un restaurant qui ne cherche pas à abuser des touristes de passage. Pour éviter de se faire avoir, il faut généralement s’éloigner des sites les plus visités. Voici quelques adresses où vous devriez manger avec plaisir :


Sur le campo dei Fiori, à 200 mètre au sud de la Piazza Navona, se tient un petit marché aux légumes le matin du lundi au samedi. Vous trouverez à l’extrémité sud-est de la place le restaurant « Il Mercato ». Le midi, vous pourrez deguster en terrasse des pasta al pomodorini con pesto, sur des nappes rouge à carreaux tout en regardant les marchands vendre à leur étales. L’ambiance est sympatique, tout comme le personnel. L'intérieur du restaurant, pavé comme une rue et orné de bouteilles est à voir.


A deux pas de la Piazza Venezia, à 200 mètre à l’ouest du Palatin, au fond de la Piazza Margana, vous trouverez un petit bar à vin – le Vinando – où vous pourrez dîner au calme, fait assez rare dans le centre touristique de Rome. Il est préférable si possible de réserver une table l’avance ou d’arriver tôt. Les plats sont excellents et le personnel est très agréable. Vous pourrez tenter de discuter avec eux mais ils ne leur restent de Français que quelques bases scolaires…  A défaut, un mélange d’Espagnol, d’Italien et de Français, agrémenté de quelques signes avec les mains et l’échange se fait.

Comment parler gastronomie en Italie sans parler des glaces, les fameuses gelati. Une adresse incontournable : Giolitti, sur la Via degli Uffici del Vacario, tout proche du parlement. Vous trouvez de très nombreux parfums à déguster. Attention, l’adresse est réputée et il peu y a voir a un peu de monde selon l’heure. Nous vous recommandons le parfum « fior di latte » (fleur de lait / crème), typique d’Italie.